Qc%2520Rail%2520-%2520image%2520chemin%2

MISSION

Mener à bien la réalisation d’une étude de faisabilité technico économique afin de vérifier l’opportunité de la construction d’un éventuel chemin de fer d’une longueur de 370 kilomètres entre le réseau en service à Dolbeau-Mistassini et le terminal portuaire en eau profonde de Baie-Comeau.

Contexte général de l’étude de faisabilité de Qc Rail

L’étude de faisabilité de Qc Rail concerne le prolongement du réseau ferroviaire nord-américain de Dolbeau-Mistassini jusqu’au terminal ferroviaire et maritime de Baie-Comeau.

  • Cette voie ferrée offrirait aux entreprises canadiennes un nouvel accès aux marchés internationaux à partir d’un port en eau profonde.

  • Cette voie nordique, loin des grands centres, pourrait potentiellement réduire les temps de transport par train  entre les marchés et contribuer à désengorger les tronçons plus fréquentés au sud du Québec.

  • Cet éventuel nouveau lien ferroviaire contribuerait à structurer un réseau de transport efficace sur le territoire nordique québécois.

Objectifs

Le but de l’étude est d’acquérir des données techniques, sociales et environnementales pour définir un tracé et d’obtenir des données financières probantes pour valider l’intérêt de partenaires commerciaux et financiers pour la réalisation des phases subséquentes du projet.

Ses principaux objectifs sont les suivants :

  • effectuer des investigations terrain et identifier les paramètres et contraintes à prendre en compte afin de proposer un tracé;

  • informer les populations locales et autochtones des étapes du projet et recueillir leurs préoccupations dans une approche d’acceptabilité sociale;
     

  • évaluer les coûts de la réalisation du projet;

  • évaluer le type et le coût des équipements requis pour le transport et l’entreposage des marchandises;

  • élaborer un plan d’exploitation et de maintenance du chemin de fer dans le but de mieux connaître les coûts d’exploitation et de maintenance annuels;

  • élaborer une planification financière afin d’évaluer la rentabilité du projet, selon diverses hypothèses de financement, de modèles d’affaires, de volumes de marchandises transportées, de coûts et de variables économiques;

  • déterminer les mesures à mettre en place pour assurer la protection de l’environnement.